Les geysers du Tatio au coeur d’un ancien cratère de volcan

Tatio, les geysers et fumerolles du désert d'Atacama

Le Tatio est un champ de geysers et de fumerolles d’origine volcanique, situé à 4320m d’altitude dans le désert d’Atacama, à 90 km au nord de San Pedro de Atacama, dans la région d’Antofagasta au nord du Chili ; on y arrive après 3 heures de trajet sur route et piste, au petit matin, juste avant le lever du soleil, au moment où l’activité volcanique est la plus intense du fait du contraste des températures. Les eaux chaudes prises sous la roche volcanique émergent là à 85º sous forme de fumerolles et geysers en un impressionnant spectacle.

De tout côté, on entend des clapotis et des crachotis d’eau bouillante, on sent la terre-mère bien vivante sous nos pieds (çà bouge!!! çà tremble!), cn respire les eaux sulfureuses venues du tréfond de la terre, et on admire les couleurs et formes bizarroides créees par la géologie locale. Tout est en mouvement , en activité. Attention au sol bouillant et mou, on peut se brûler gravement !!! il faut donc être bien chaussé et aussi chaudementd habillé car il fait très froid à cette altitude tôt le matin.

Après une heure de balade tranquille et de gestes lents (altitude et manque d’oxygène oblige!!), on prend un bon petit déjeuner reconstituant préparé par le guide local.

Plus tard, il est particulièrement délicieux de se baigner dans les eaux chaudes thermales toutes proches sous la lumière si vive, si pure, particulière aux hauts plateaux andins. Autour de ce champ géothermique, les montagnes colorées de la cordillère des Andes sont l’habitat des vigognes et viscaches, mammifères sauvages d’altitude. La vigogne est un camélidé cousin du guanaco et la vizcache un rongeur entre lapin et écureuil aimant se chauffer sur les rochers au soleil du matin. Plus bas, dans les zones plus humides, on pourra observer de nombreux oiseaux andins tels que foulques, canards, ibis noirs, avocettes, oies andines, etc….

Plus bas encore, en redescendant du Tatio, on découvrira le village de Machuca où les paysans servent des brochettes de lama ou d’alpaga et des beignets (sopaipillas) accompagnés d’infusions à base d’herbes médicinales locales, réputées efficaces contre le mal d’altitude.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *