Le salar d’Atacama, un désert immaculé

atacama, salar au nord du chili

Au coeur du désert d’Atacama, proche des villages atacamènes de Toconao et San Pedro de Atacama, cet immense lac salé est une dépression géologique coincée entre la cordillère de Domeyko et  la cordillère des Andes faisant frontière avec le sud Lipez bolivien.

Le salar d’Atacama est riche en borax, lithium et bien d’autres sels et minéraux ; il attire une grande quantité d’oiseaux dont des avocettes, des bécasseaux de Baird et trois espèces de flamants sur les cinq espèces existantes dans le monde, ces oiseaux viennent chercher là une nourriture riche en algues et crustacés microscopiques, dont certains donnent cette couleur rouge aux trous d’eau, visibles lorsque l’on se balade sur les sentiers aménagés du salar, en particulier à la laguna Chaxa. On peut y observer aussi un petit rongeur ainsi qu’un lézard coloré, tous deux endémiques du salar, un milieu très spécifique du fait de la haute concentration en chlorure de sodium notamment.

Au pied de la cordillère des Andes, le salar d’Atacama est dominé par un série de hauts volcans, avec des sommets proches de 6000m comme le Licancabur, Miñiques, Miscanti, et le fameux volcan Lascar à 5400m. d’altitude, considéré comme dangereux , car un des volcans les plus actifs du Chili.

Situé dans une dépression fermée c’est le plus grand salar du Chili avec ses 3000 km2 de superficie. Il est alimenté par des eaux ruisselant le long des pentes des sommets de la cordillère. Tout proches, se trouvent les petits villages de Toconao et Socaire, construits de pierre volcanique, rares villages dans une région peu peuplée où les atacamènes vivent traditionnellement de l’agriculture et de l’élevage en plus du tourisme. Le climat local est rude, très sec, chaud la journée et  très froid la nuit.

Au coucher de soleil, le contraste est étonnant entre le blancheur du sel et les ocres-rouges-violets des roches volcaniques environnantes.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *