Nos voyages et expériences : Chili Nord – Bolivie

De la Bolivie, on connait surtout l’altiplano, la partie ouest du pays, oubliant que les deux tiers du pays sont à moins de 800m. d’altitude, formés de forêts, de plaines et de vallées verdoyantes, tropicales, riches en cultures agricoles.

Mais les principales villes de La Paz, Sucre et Potosi se trouvent sur l’altiplano, les richesses minières aussi ainsi que les principaux sites touristiques ; toujours en altitude, 3500m de moyenne, d’un climat sec, ce plateau désertique est coincé entre la cordillère des Andes faisant frontière avec le Chili à l’ouest et la cordillère orientale à l’est.

Le Sajama, sommet le plus haut du pays domine de ses 6542m.

Au nord, c’est l’immense lac Titikaka à 3812m d’altitude…

Le Titikaka, habitat des Aimaras et Quechuas

…L’immense lac Titikaka, berceau de la culture Tiwanaku, véritable mer intérieure de 8300km2  fermant l’altiplano, habitat des populations indigènes aimaras et quechuas, qui sont pour la plupart agriculteurs-éleveurs.

En plus de ces haut plateaux marqué par le volcanisme et battus par les vents, il faut bien sûr visiter les richesses coloniales des villes de Sucre et Potosí, classées toutes deux patrimoine Unesco, notamment leurs églises baroques, la maison de la monnaie. Il faut visiter les mines d’argent de Potosí, ces fameuses gigantesques mines du Cerro Rico qui ont fait la richesse non seulement de l’Espagne mais de toute l’Europe ! Potosí au 17eme siècle était la ville la plus peuplée du monde! Tout était “or et argent” mais des dizaines de milliers d’indigènes et d’esclaves noirs en sont morts, traités pire que des bêtes.

Aujourd’hui, les populations quechuas et aimaras, majoritaires dans le pays s’organisent et relèvent la tête, défendent leurs droits et leur patrimoine, revendiquent le droit d’exploiter eux-mêmes les richesses naturelles tout en  respectant l’environnement. De nombreux parcs nationaux ont été crées et les communautés s’organisent pour recevoir les voyageurs du monde entier.

Sur 800km de long pour 100km de large environ, en grande partie désertique, au pied des volcans, l’altiplano bolivien est parsemé de quelques grands lacs, lagunes étrangement colorées et salars dont la blancheur met en valeur les roches volcaniques rouge et ocre alentours.

Venez vous y balader!!

Nos circuits ci-dessous sont organisés au départ du Chili pour une meilleure acclimatation à l’altitude et la plupart proposent la découverte conjointe  de l’Atacama, du grand Nord du Chili et de l’altiplano bolivien.